1 - Permis AM

Le AM (ancien Brevet de Sécurité Routière) n'est pas un examen du permis de conduire, mais une formation obligatoire pour pouvoir conduire un cyclomoteur pour toutes personnes nées après le 1/1/1988 n'ayant aucun permis.

Pour obtenir le AM, il faut être titulaire de l'ASSR1, passé en classe de 5ème et qui consiste en 20 questions de code sur les piétons et les deux roues.

Si vous ne possédez pas l'ASSR1, il est indispensable de contacter un centre GRETA où vous pouvez le passer.

5 heures de formation pratique seront ensuite dispensées par l'auto-école pour valider l'ASSR1 en BSR.










01.jpg

En savoir plus


2 - Permis Moto A1, A2 et A

La pratique de la moto requiert de la compétence et du sérieux, le respect des autres et de soi-même.

Maîtriser les techniques de conduite de la moto est essentiel : l'acquisition de ces techniques est vérifiée lors d'une épreuve sur «plateau», en plus des épreuves classiques de conduite.

Entre 18 et 21 ans, le permis A restrictif permet de conduire des motos de toutes cylindrées mais dont la puissance est limitée à 34 chevaux durant les deux premières années.

Dès 21 ans, le permis A direct permet de conduire toutes les motos dans la limite des 100 chevaux de puissance.








02.jpg
En savoir plus


3 - Permis Voiture

Premier examen de France, par le nombre de personnes concernées, le permis B représente un enjeu essentiel de sécurité routière.

Le but de la formation c'est d'être capable de conduire une voiture sans mettre en danger votre sécurité ou celle des autres. Pour devenir un conducteur sûr, prudent et responsable, vous devrez acquérir des connaissances théoriques et aussi des connaissances pratiques, des savoir-faire.

L'examen pratique vise à vérifier le comportement des futurs conducteurs, tout particulièrement des jeunes, surexposés aux accidents de la route.








04-permis.jpg
En savoir plus

4 - Le Permis à 1 €

Le permis à 1 € par jour : l'Etat vous aide.

Parce qu'un grand nombre de jeunes de 16 à 25 ans n'ont pas toujours les fonds nécessaires pour le financement de leur formation à la conduite, l'Etat met en place le permis à un euros par jour. Les écoles de conduite partenaires de cette opération sont signataires d'une convention avec l'Etat sur la base d'une «charte de qualité».

L'objectif est simple :
Favoriser l'accès des jeunes au permis de conduire, à travers un système de prêt à taux zéro, avec remboursement d'un euro par jour.

Grâce à cette facilité de paiement, plus besoin d'économiser pendant des mois pour pouvoir passer son permis.

Le candidat fait un «test d'évaluation» à l'auto-école pour déterminer un nombre d'heures prévisionnel nécessaire pour une bonne préparation. Cette évaluation doit permettre de proposer un volume de formation personnalisé et d'établir un devis. Le candidat signe alors un contrat de formation avec l'école de conduite.

Rendez-vous dans une banque, un établissement de crédit ou un organisme associé; (assurance, etc...) également partenaire, pour l'examen du dossier. A partir du montant du contrat de formation de l'auto-école, trois niveaux de prêts sont proposés : 800, 1000 ou 1200 euros.













permis1euro.png

En savoir plus :
cliquez sur le logo

5 - Le Permis B96

Plus d'info, cliquer ici.



03-b96.jpg

En savoir plus